Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Partagé...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La Guerre des Clans. Index du Forum -> Le Clan du Vent -> Le camp
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Etoile d'Oiseau
Clan du Vent

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2014
Messages: 242
Féminin
Rang: Chef *.*
Amoureux: Nothing
Famille: ...
Âge (dans le rpg): 10moon
Site web: URL

MessagePosté le: Dim 8 Fév - 21:27 (2015)    Sujet du message: Partagé... Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Bonjour à ceux qui viendront ici ^_^ 
 
 
 
Je vous propose un Rp's que j'ai commencé à écrire l'année dernière pour un cours sur l'écriture avec pour sujet une fanfiction sur la guerre des clans. Ainsi le personnage dont je parle n'est pas moi mais d'un autre personnage (pas vraiment réelle vous voyez ^_^'). 
 
 
Je vous poste le prologue et le chapitre numéro 1 ainsi vous aurez le temps de voir si cet histoire vous plaît ou si vous avez l'intention de la laisser trainer. J'accepte les commentaires et les encourages  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 




Partagé...




« L'un est Terre, l'autre est Étoiles, lequel choisira t-'elle ... »





feat Birdy
 
 
 
 
Prologue :
-Il arrive, murmura un grand-matou noir
-Qui donc ? demanda une jeune femelle au museau argenté
-Sa fille, l'élue, celle qui guidera, celle qui saura, celle qui sauvera.
-Que voulez-vous dire clan des Etoiles, je ne comprend pas !  
-Tu n'as pas besoin de comprendre, pas maintenant, plus tard, c'est trop tôt.
La jeune chatte baisa la tête comme signe de soumission et se prépara à partir.
-Attend ! Il y a quelque chose que tu dois néanmoins savoir ! s'écria une femelle gris-souris
-Non elle ne doit pas savoir ! répliqua le matou noir
-Tais toi Chouette Tordu ! Si Ecume des Jours pense qu'il est préférable de lui dire alors on lui dit ! Tu oserais t'opposer à une guérisseuse ?
-Une ex-guérisseuse, je te signale qu'elle fait à présent partie partie du clan des Etoiles !
-Je n'en reste pas moins une guérisseuse Chouette Tordu ! Bien laissez moi finir. Jolie Fleur, à la naissance de sa fille elle perdra tout ses fils et filles de cette porté, il n'y aura que elle qui survivra.  
Jolie Fleur la regarda horrifié.
-Po...Pourquoi ? Est-ce à cause d'elle ?
-Oui et Non, je t'ordonne seulement de faire en sorte qu'elle l'éduque comme sa fille et ne pas la voir comme l'assassin de ses autres enfants.  
A ces mots le paysage disparu et Jolie Fleur se retrouva de nouveau dans sa tanière.










Chapitre 1 :


C'était une soirée d'automne, l'orage éclatait violemment et la pluie tombait comme des grêlons sur la plate rivière. On entendait déjà les gémissement que produisait une chatte qui met bas. Celle-ci feulait à toute approche, même Coeur d'Opaque, le père de sa portée, ne pouvait l'approcher. Après une heure de combats acharné les chaton virent-au monde.
Le lendemain, lorsque le soleil se leva, on entendit une plainte de la pouponnière. Quelque chose c'était produit, quelque chose de grave. On retrouva près de la mère 5 chatons, 5 chatons qui ne respiraient plus. Tous mort. A cause du froid diras-t-on. Jolie Fleur se précipita vers les chatons morts. La mère à côtés d'elle était prise d'un sanglots aussi fort que la pluie qui s'était abattu la soirée précédente.
La jeune guérisseuse ne comprenait pas, il y aurait du en avoir un, un aurait dut survivre. Peut-être le clan des étoile avait-il changé d'avis. C'est alors que l'on entendit un petit miaulement rauque.
Un tête remua et tout un corps se leva. C'était une femelle, un magnifique petit chaton au pelage aussi blanc que la neige, chose étrange car ni ses parents ni ses feu-frère et sœur n'avait un pelage blanc, au contraire ils avait tous un pelage marron ou noir. La blancheur de son pelage en était éclatante. Lorsque le chaton ouvrit les yeux, la mère poussa un cris d'horreur.  
-Mais... Qu'elles sont ses yeux !  
La guérisseuse en resta de marbre. La chatte avait les yeux d'un vert aussi profond que son pelage de neige et d'un jaune aussi brillant que le soleil lui même. D'un œil à l'autre la luminosité d'une des deux couleurs était plus puissante que l'autre.
La mère s'écarta vivement de son nouveau-née.
-Sacrilège, cette chatte là est un démon ! Envoyé par le clan des étoiles pour nous punir !
-Non ! Non Souffle des Roses ! Le clan des étoiles n'est pas barbare, il ne nous envoie pas se chaton pour nous punir, il est tout à fait comme les autres !
-Alors comment expliques-tu son pelage et ses yeux ? C'est le démon même ! Elle a tué ses frères et sœurs !
-Non Souffle des Roses ! Comment aurait-elle pu ? Elle ne sait même pas chasser alors tuer, crois-tu vraiment un chaton capable de ça ?
La jeune mère pris sa respiration et regarda la guérisseuse dans le blanc des yeux.
-Je ne veux pas de cet enfant.  
-Tu n'as pas le choix ! s'exclama un voix rauque.
-Coeur d'Opaque... Tu... Tu as tout entendu ? s'enquit la mère.
-Oui ! Et je trouve ton comportement indigne, indigne d'une mère, indigne d'une membre du clan du Vent, indigne de tout ! Tu devrait être heureuse de savoir la survie d'un de tes chatons et au lieu de ça tu défend le fait qu'elle n'est là que pour le mal.
-Mais... Mais regardes sont pelage et... et ses yeux ! Regarde ses yeux n'as tu jamais vu tel ? Du jaune et du vert dans le même œil ! Et sur chaque l'un est plus fort que l'autre ! Si encore...
-Si encore quoi ?! S'énerva t-il, Comment peux-tu être d'un tel égoïsme ? Tu devrais remercier le clan des étoiles de t'avoir donné un chat aussi différent, un chat qui sort du lot. Tu la trouves atroce, moi je la trouve magnifique ! Comme une bénédiction, comme un cadeau. Elle n'a rien de maléfique, c'est un don qu'on ou envoi. Elle saura faire quelque chose que les autres ne sauront pas.
-Voyons Coeur d'Opaque. Ce n'est qu'un chat, comme toi est moi, il n'a ni pouvoir, ni caractéristique hors du commun, regarde là, elle est juste jolie et puis tu sais ce n'est en rien le physique qui caractérise une personne. Moi je crois qu'elle sera tout à fait comme nous. Un chat banal au physique hors du commun. chuchota la guérisseuse d'un voix plus douce que la mousse.
-Peut-être, murmura Coeur d'Opaque, peut-être nous verrons. En attendant, je t'ordonne, Souffle des Roses de l'élever comme ta fille c'est clair ?!
-Comment oses-tu me donner un ordre, tu n'es pas le chef à ce que je sache !
-Non mais je suis son père, et ton lieutenant, tâche de t'en souvenir.






© code by Lou' sur Epicode
 
 
 
 
    
  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

____________________
<3 Etoile d'Oiseau <3
Alias Birdy

<center>




Il y a des chansons qui nous donnent envie de danser. D’autres qui nous donnent envie de chanter à tue-tête. Mais les meilleurs chansons sont celles qui nous ramènent à l’instant précis où on les a entendus pour la première fois, et qui à nouveau vous brisent le cœur.







Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Etoile d'Oiseau
Clan du Vent

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2014
Messages: 242
Féminin
Rang: Chef *.*
Amoureux: Nothing
Famille: ...
Âge (dans le rpg): 10moon
Site web: URL

MessagePosté le: Jeu 12 Fév - 22:37 (2015)    Sujet du message: Partagé... Répondre en citant

 
 




Partagé...





« L'un est Terre, l'autre est Étoiles, lequel choisira t-'elle ... »






feat Birdy
 
Chapitre 2 : 

 

 
Aujourd'hui, 6 lunes on passé, 6 lunes depuis ma naissance. Je crois que le chef à l'intention de faire de moi une apprentie. J'espère que Coeur d'Opaque pourra être mon mentor.  
Comment tous les matins, lorsque je me réveille, je roule sur mon dos et étire mes menus petites pattes. Ma mère me regarde toujours avec les mêmes yeux, incertitude, nostalgie, regrets et … Parfois peur. En tous cas son regard n'a rien à voir avec celui des autres mères lorsqu'elles regarde leur chaton. La mienne n'a même pas était heureuse lorsque l'on lui a annoncé mon batème prochain. Elle a simplement hoché la tête et est retourné a sa toilette. Rien de plus. On aurait pu croire qu'elle n'en avait rien à faire. Je peux donc dire avec certitude que je n'ai jamais vraiment eu de mère. J'ai seulement eu un père, Coeur d'Opaque, qui a toujours agit avec douceur, gentillesse et compréhension. Quand ma mère osait la voix sur moi mon père la réprimandé aussi tôt. En lui disant « qu'elle n'avait pas ce droit sur moi ! ». Je n'ai d'ailleurs jamais compris pourquoi, mais bon peu m'interessé ma mère je ne l'avais de toute façon jamais aimé, toujours effacé dans son coin a brouillé du noir et a me regardé comme si j'étais responsable de tous ses malheurs. Qu'y pouvais-je moi si elle avait perdu ses chatons ? Si je n'avais ni les mêmes yeux ni le même pelage qu'elle ? Elle cherchait juste un souffre douleur à sa peine. 

 

 
Je suis assises et regarde les chatons autour de moi jouer. Lorsque Patte des Nuits s'approche de moi. 
-Alors comme ça demain c'est le grand jour. me dit-il d'une voix portante. 
Je le regarde étonné. 
-Tien alors je voix sais faire autre chose que de narguer les gens. Ça m'étonne. 
-Je peux partir si tu veux.  
-Non reste... C'est bien, il faut qu'on fasse la paix, lui répondis-je un sourire sincère aux lèvres. 
-Euh rêve. Je venais juste parler, Boule Vert et Patte des Mers sont punis alors je m'ennuis mais tu restes toujours la bizaroïde de service, Boule Céleste  ! 
Je reste de glace devant son insulte. 
-Tu m'insuportes, ton arrogance est telle qu'elle me donne envie de te régler ton compte une bonne fois pour toute, mais tu sais quoi je vais m'abstenir et te laisser délirer seul. Petit ! 
Il se leva d'un bond. 
-Ne me traite plus jamais de petit, salle folle ! à cette insulte il feula près à se battre. 
Je me leva et parti en direction de Petit Soleil, mon ami de toujours. 
Je m'assois à côtés de lui et pousse un grognement afin de sortir toute ma colère. 
-Alors qu'a t-il encore fait le mini Lune Noir ?(Lune Noir était l'ancien leader du clan du Vent, son pelage était d'une noirceur profonde, une caractéristique que son fils, Pattes des Nuits, a hérité en bien pire, ainsi que son arrogance inée). 
-C'est un sale petit morveux qui se croit au dessus de tout, ahhh ! Il m'énerve, heureusement bientôt je n'aurais plus à supporter sa compagnie. Vue que je vais chez les apprentis.  
-Oui mais bientôt il ira lui aussi. Je te signale qu'il n'a qu'une lune de moins que toi. 
-Et bien je ferai en sorte d'arriver chez les guerriers avant qu'il ne devienne apprenti ou alors je l'égorgerai et et le cacherai dans un puis comme ça adieu monsieur je-sais-tout, monsieur je-me-crois-en-haut-de-tout, monsieur l'arrogance-même, monsieur... Je dois continuer ? 
-Non je sais que tu le détestes mais avoue que depuis un certain temps nos discussion en porte quasiment que sur lui, soupira t-il. 
-Quoi ?! Es-tu entrain de dire que... Beeeurrrrrrkkkkk Le rejeton de Lune Noir, jamais de la vie !  
Petit Soleil me regarda en soupirant.  
-Quoi ? 
-Non rien, tu vas me manquer c'est tout... 
-Ah mais ne t'inquiète pas je viendrais te voir tous les jours et tous les soirs et puis tu me rejoindra toi aussi bientôt à la tanière des apprentis ! 
-Oui... Bon allez je dois y aller. A plus. 
-D'accord salut. 
La journée passa d'une lenteur. J'ai cru que j'allais mourir d'ennuie. Avec Petit Soleil qui paraissait de plus en plus loin et ce... ce sale morveux de Patte des Nuits qui ne faisait que se moquer de moi ou m'insulter j'avais de quoi avoir envie de vite aller chez les apprentis. 
D'ailleurs Petit Soleil était de plus en plus étrange, à chaque fois que je mentionnais mon batème ou alors le nom de son grand frère Patte des Nuits il se fermait à moi de plus en plus. 
À ma grande joie, la nuit arriva. Et j'étais tellement heureuse que lorsque toutes les mère demandèrent à leurs chatons de rentrer je n'écoutais pas, je partie me promener aux alentours du clan et ma tête était tellement inconcentré sur le parcours que je faisais que je ne remarqua pas que je m'étais éloigné du camps, bien trop éloigné du camp. En soupirant et levant la tête je repris mes esprits. Où suis-je ? Bon sang j'ai marché trop longtemps ! Je me suis perdu ! Alors que je paniquais j'entendis un buisson tressaillir.  
-Qui... Qui est là?! 
Personne ne répondit 
-Je n'ai pas peur de vous sortez d'où vous êtes ! 
Alors que je me préparais à m'en fuir une petite silhouette me sauta dessus et m'aplatie à terre. Alors que je sortais les griffes et feula de plus belle... 
-Mais sale crotte souris tu vas te taire ! Tu veux que toute la plaine sache que l'on est là ?! 
-Pa... Pattes des Nuits ?! Mais tu fou quoi là ?! repris-je énervé 
-J'ai vu que tu n'étais pas près de ta mère, qui d'ailleurs n'avait pas l'air de s'en inquiéter, alors je suis sorti pour voir où tu étais et là j'ai suivie tes traces. 
-Tu... Attends ! Pourquoi tu t'inquièterais pour moi ? 
-Et ! J'ai pas dit que je m'étais inquiété seulement que je t'avais suivi ! 
D'accords là il marquait un point. 
-Et pourquoi avoir tenu à me suivre ? On se déteste tu te souviens ? 
-La devise d'un clan c'est de le protéger et ses membres compris, alors j'ai suivie les règles c'est tout. 
-Mouai, bon tu sais vers où est le clan ? 
-T'as un nez nan ? 
-T'es sérieux ? Pfffff tu m'énerves ! 
-Pauv' petite Boule Céleste, je l'énerve ? Tu devrais me remercier de t'avoir sauvé !  
-Me sauver de quoi ? J'avais l'air en danger ?  
-Nan t'avais juste l'air complètement pommé donc d'une certaine manière je t'ai sauvé. 
-Ah d'accords bah retrouve nous le chemin SuperCats ! Moi j'ai toute la nuit. 
-Et bien pas moi ! Quand ma mère va se rendre compte que son fils a disparue elle va faire une crise, alors que toi tu t'en fiches ta mère elle t'aime pas, si tu pouvais crever sa l'arrangerais. 
A l'énonciation mes yeux tombèrent dans le vide. Il venait de dire à voix haute ce que je disais à voix basse. Ne pas pleurer ne pas pleurer ne pas pleurer. Voilà ce que je me répétais dans ma tête, Ne pleure pas Boule Céleste, ne lui montre pas que ça te touche, relève la tête et souris allez vas y ! Et au lieu de ça je m'effondre. 
Patte des Nuits n'en revient pas. Elle pleure. Il ne l'avait jamais vu pleurer avant même sous ses insultes. Il ne sait pas quoi faire, doit-il... La réconforter ? Il se frotte gentiment à elle, ses muscles tendu sous l'effort que ça lui demande, remettre en arrière son orgueil, il n'en a pas l'habitude. 
-Mais qu'est ce que tu fous ? 
-Je... J'essaie de te réconforter euh... 
Je le regarde d'abord comme s'il était fou et je suis prise d'un fou rire. 
-Quoi ?! Qu'est ce qu'il y a de drôle ?! Si c'est comme ça débrouille toi toute seul. 
Et puis en voyant son joyeux air il ne peut se retenir de rire aussi. 
-Si jamais tu dis ça à qui que ce soit, dit-il entre deux hoquets. 
-Quoi ? Tu me tue ? Non ne t'inquiète pas je ne révèlerais pas ce qu'il y a de meilleur en toi... lui répondis-je d'un petit sourire. 
Il hocha la tête gêné et repris son sérieux. 
-Bon ! On doit être rentré avant l'aube, sinon punition pour moi et pour toi j'imagine qu'ils te puniront en déplaçant ton batème. 
-Hors de question !  
Je me mis directement en chasse. Il était hors de question que je reste dans la tanière des chatons avec ma mère et avec ce... avec ce... Ah nan c'est pas vrai ! Je n'arrivais même plus à l'insulter. Non, c'est un cas désespéré il est aussi avide et narcissique que son père et je ne l'appréciais pas ! 
Pendant que je révassais, Patte des Nuits avait trouvé les odeurs du clan. 
-Bon tu viens ?! 
-Euh... Oui j'arrive... 
On marcha surement pendant une à deux heures mais au bouts d'un certain temps on réussi à retrouver le camp. 
-J'espère qu'ils n'ont pas remarqué notre absence, me murmura Patte des Nuits. 
On rentra furtivement à l'intérieur du camp et nous préparâmes à courir le plus vite possible et silencieusement possible vers la pouponnière. 
-Eh ! Pas si vite vous deux. 
Oh non ! 
-Qu'est ce que vous faites là?! 
Je me retourna et aperçut mon père, je baissa la tête honteuse. 
-Vous me devez des explications, dit-il en me fixant dans le blanc des yeux 
Patte des Nuits s'avança et pris la parole. 
-En allant me coucher j'ai eu très mal au ventre. 
-Eh alors ? C'est pas une raison pour sortir du camp à cette heure ci. 
-Je... J'étais entrain de gémir alors Boule Céleste m'a emmené marcher un peu afin de ne pas réveiller les chatons et pour détendre un peu mon estomac... Mais on à juste fait le tour on est pas vraiment sorti du camp. 
Coeur d'Opaque nous regarda méfiant.  
-Bon allez vous coucher, Boule Céleste n'oublis pas que demain a lieu ton batème. 
Nous partîmes en direction de la pouponnière et allâmes nous coucher. Demain s'annonçait être une grande journée. 

 
 

 

© code by Lou' sur Epicode
 
 
 
 
 
     
   
 
 
 
 


 
 
 
 
____________________
<3 Etoile d'Oiseau <3
Alias Birdy

<center>




Il y a des chansons qui nous donnent envie de danser. D’autres qui nous donnent envie de chanter à tue-tête. Mais les meilleurs chansons sont celles qui nous ramènent à l’instant précis où on les a entendus pour la première fois, et qui à nouveau vous brisent le cœur.







Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:55 (2017)    Sujet du message: Partagé...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La Guerre des Clans. Index du Forum -> Le Clan du Vent -> Le camp Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky