Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Un chien qui court, qui court se fera toujours avoir.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La Guerre des Clans. Index du Forum -> Les Terrains Neutres -> La prairie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ombre Mystique
Clan du Vent

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2014
Messages: 216
Féminin
Rang: Lieutenante
Famille: Nada.
Âge (dans le rpg): 23 lunes
Site web: URL

MessagePosté le: Dim 8 Fév - 16:12 (2015)    Sujet du message: Un chien qui court, qui court se fera toujours avoir. Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?


Un chien se fera toujours avoir.
«J'aurai beau tricher et fermer les yeux de toutes mes forces...Il y aura toujours un chien perdu quelque part qui m'empêchera d'être heureuse»
feat Aile de Velours


Le soleil atteignait bientôt son zénith. Quand je regarda autour de moi, je vis le camp animé par les activités des uns et des autres. Moi, je n'ai plus rien à faire, les patrouilles sont organisés, mon apprenti est occupé. J'ai une après-midi de libre pour moi.

Désormais d'humeur paisible, je sors du camp en trottinant me dirigeant d'un pas léger vers les Terrains Neutres. Je ne sais pas encore ma destination finale, mais je voudrai un endroit s'accordant avec mon sentiment que je ressens en ce moment même : la Paisibilité.


Marchant pendant un bon moment, me laissant guidés par mes pattes, je me retrouva dans la prairie. Le vent soufflait doucement sur l'herbe douce, agitant fleurs au sol et feuilles des quelques arbres. Un magnifique paysage d'une beauté indéfinissable. 

Je m'étendis dans l'herbe, ferma les yeux et laissa le vent courir sur mon pelage.

Je me sentais comme en paix avec moi-même oubliant tous mes problèmes, important ou non. Me laissant baignée dans cette douce atmosphère, j'inspira profondément. Une étrange odeur m’assaillit. Il me fit quelques secondes pour la reconnaître... L'odeur d'un chien!

Je me releva en un clin d’œil et jeta un regard autour de moi. Personne à l'horizon, je me demanda si je n'avais pas rêvé, je voulu retourner m'asseoir, mais un bruit m'interpela.
Je me retourna vers la provenance de ce son, et je le vis alors. Un énorme chien, fourrure brune, noire sur le dos, des oreilles en pointes et une musculature impressionnante. De la bave coulait d'un côté de sa gueule. Ce chien des enfers courait, courait encore et encore sans ralentir en ma direction. Je me tapit au sol et lorsque qu'il arriva juste à une queue de renard de moi, je m'élança d'un bond dans la direction opposé.


Pendant cette course poursuite infernale, je remercia le Clan des Étoiles du fait que j'avais reçu l'entraînement des Chats du Vent bien que je sois originaire du Clan du Sang.

Bien que très rapide, le chien gagnait du terrain, raccourcissant l'écart entre nous.
Alors que je croyais que tout était peine perdu, j'entendis un cri :

-Ombre Mystique! Par ici!

Du coin de l’œil, je pu voir une jeune chatte perchée sur un arbre.
Rassemblant mes dernières forces, je piqua un sprint dans sa direction, m'obligeant à faire un dérapage difficile tout en maintenant une allure forcée. J'arriva enfin au pied de son arbre, mais je ne ralentis pas pour autant car je sentais le souffle chaud de la bête derrière moi.



© code by Lou' sur Epicode


____________________
Oh my God~



[flash width=550 height=330 loop=false flashvars= allowScriptAccess=always allowScriptAccess=always allowScriptAccess=always allowScriptAccess=always:6635cbab76]http://ahp.li/cd4720c17a5b670fc8c8.swf[/flash:6635cbab76]



Si tu tiens a la vie, ne m'approches pas.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Aile de Velours
Clan du Tonnerre

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mar 2014
Messages: 139
Féminin
Rang: Lieutenante.
Âge (dans le rpg): 53 lunes.
Autres chats: Nuage Enchanteur. ♥

MessagePosté le: Sam 14 Fév - 08:51 (2015)    Sujet du message: Un chien qui court, qui court se fera toujours avoir. Répondre en citant

UN CHIEN SE FERA TOUJOURS AVOIR.

/W OMBRE MYSTIQUE.

La lumière solaire filtrait à travers le feuillage de moins en moins épais des arbres de la forêt – signe d’une mauvaise saison proche. Le temps se rafraîchissait lui aussi, et le gibier se trouvait plus compliqué à traquer. Les proies se préparaient elles aussi au rude passage de l’hiver, préparant leurs réserves et leur nid, pour celles hibernant. Et la pile de nourriture était quasiment vide au camp. Plus le temps passait, plus l’humeur habituellement pétillante et optimiste d’Aile de Velours déclinait. Il était de même pour ses camarades, qui observaient eux aussi avec anxiété leurs réserves diminuer peu à peu. La lieutenante avait donc instauré le partage d’une proie pour deux , à chaque repas, tant qu’il n’y aurait pas d’améliorations. Quant à elle, malgré la faim lui tiraillant les entrailles, elle ne mangeait qu’un jour sur deux. Le regard inquiet de ses camarades sur ses côtes qui commençaient à saillir en disait long sur leurs pensées. Et, dès qu’une question indélicate lui était posée à ce propos, elle se contentait de jeter un regard noir à l’indiscret, ce qui suffisait généralement à le faire taire. De plus, Aile de Velours avait d’autres choses à penser, ce qui n’arrangeait pas son caractère acariâtre du moment. Peut-être qu’au final, le fait que sa longueur de sa fourrure la protégerait du froid était la seule bonne nouvelle.


Les expirations de la petite féline laissaient comme seules traces de leur vie un léger nuage de buée, à peine perceptible, dans l’air. Malgré la curiosité enfantine que cela provoquait en elle, Aile de Velours tentait de rester attentive au moindre mouvement, que ce soit le léger balancement des feuilles sur leurs branches ou encore la progression d’un insecte sur le sol. Elle tentait d’examiner les moindres détails, à la recherche du passage d’une quelconque pièce de gibier. La chatte tigrée avait programmé pour son Clan une journée complète de chasse, organisant de nombreuses patrouilles à travers tout leur territoire. Projet risqué, surtout si les troupes ne ramenaient rien, ce qui pourrait amener à un relâchement total. Mais il fallait qu’elle leur fasse confiance, ils feraient de leur mieux pour leur Clan. La féline cligna plusieurs fois des yeux pour reprendre ses esprits. Le museau levé au ciel, gueule entrouverte, elle tentait vainement de repérer les fumets récents des créatures des bois. Eh bien, il faudrait qu’elle aille fouiller plus loin. Un terrain neutre, peut-être ? Elle ne savait pas encore, et y réfléchirait en avançant.


La prairie. Voilà où la brunette avait décidé de se rendre. Ce n’était pas un territoire vraiment adapté pour ses aptitudes, plutôt habituée à débusquer des proies à couvert. Mais, quelques arbres en bordaient les limites. Peut-être que quelques rongeurs ou oiseaux y nicheraient. Elle savait qu’il n’était pas habituel de chasser en territoires neutres, et les petits animaux ne devaient pas être habitués à être coursé. Redressant la tête, elle aperçut le terrain et les rares arbres le jonchant. Il fallait juste espérer qu’elle était la seule à avoir eu cette idée. Ses pas foulant légèrement l’herbe, elle se déplaçait aussi silencieusement qu’elle pouvait. Sa petite taille lui était un atout pour ne pas se faire remarquer. Elle ne pouvait s’empêcher d’observer le paysage en même temps. Le ciel était dégagé, tout semblait rose et beau ici. Et, au lieu de remonter le moral d’Aile de Velours, cela ne faisait qu’assombrir sa mine. Il n’était néanmoins pas le temps de se démoraliser pour elle, elle arrivait au premier arbre. Un noisetier ? Un chêne ? Elle ne s’avait pas, et s’en fichait, là, maintenant. La lieutenante huma l’air, et les odeurs la firent se figer sur place. Elle recula lorsque la puanteur du cabot la heurta. Récente, et proche. Ses prunelles s’écarquillèrent de stupeur, alors qu’elle se mit machinalement à escalader l’écorce de l’arbre. D’en haut, elle serait en sécurité, autant qu’elle pourrait apercevoir ce qui se déroulait. Par réflexe, elle vérifia une nouvelle fois les odeurs. Elle remarqua une nouvelle odeur, qu’elle ne pouvait identifier clairement, car cachée par les relents de la bête. Elle espérait juste que ce n’était pas un deuxième chien. En tout cas, les deux s’approchaient à une vitesse folle. S’agrippant à sa branche, elle plissa les yeux, essayant d’apercevoir les silhouettes. C’était un chat. C’était Ombre Mystique. Coursée par un molosse énorme. Il la talonnait de très près, malgré la rapidité de la femelle. S’ils continuaient ainsi, la chatte se fatiguerait et l’autre en profiterait.
« Ombre Mystique ! Par ici ! »
Le cri était sorti, déjà que la grande chatte tigrée de noir effectuait une manœuvre pour partir dans la direction du son. Encore un peu, et elle arriverait au pied de l’arbre… Bandant les muscles, Aile de Velours sauta sur le dos de la bête alors qu’elle passait sous la branche. Griffes sorties, elle s’accrocha au dos de l’animal, tandis que celui-ci, surpris par ce guet-apens ralentit. Suffisamment pour qu’Ombre Mystique puisse se trouver hors de portée de sa gueule. La chatte ne ralentit cependant pas. La femelle espérait qu’elle partirait. Si quelque chose tournait mal, mieux valait qu’elles ne soient pas deux à regretter leurs actes. Alors, elle préférait se débrouiller seule, même si Aile de Velours savait, sans vraiment l’admettre, qu’elle n’était ni assez rapide pour le semer. Et, tuer un tel chien, même à plusieurs, serait tâche quasi-impossible. Peut-être le faire fuir ? De l’écume tâchait le museau du gros chien brun, alors que son œil vicieux pétillait de la colère de s’être fait avoir. Il poussa un grondement furieux lorsqu’Aile de Velours lui taillada les flancs, et tenta de rouler sur le sol, pour écraser la petite chatte. Ayant prémédité cette attaque au dernier instant, elle s’écarta, mais pas assez rapidement pour l’éviter totalement. L’une de ses pattes arrière resta coincée sous le chien au moment du choc, et une douleur vive lui transperça le crâne et son cri de douleur monta dans l’air. Sa vue devint floue, alors qu’elle chancelait en arrière. Elle ne savait pas si Ombre Mystique était là, ou non, mais elle savait que le molosse oui. Elle l’imaginait sans mal avancer lentement, se délectant de l’odeur de détresse de la chatte. Il fallait qu’elle se reprenne. Ses oreilles rabattues sur son crâne, elle recula en titubant, sa patte ne répondant plus aux ordres de son cerveau. Elle ne mourrait pas, parce qu’elle avait un Clan à s’occuper, et des personnes à qui dire au revoir avant de partir. Rassemblant son énergie, elle banda les muscles.
Pourtant, malgré sa vue était encore brumeuse, elle put distinguer les contours flous du chien qui pivotait, tout en poussant un grognement menaçant. A l’intention de quelqu’un ? La fourrure d’Aile de Velours doubla de volume. Elle ne redoutait qu’une chose.
« Si tu es revenue, tu dois partir loin d’ici ! Va chercher des renforts ! »
Ce n’était qu’un prétexte, pour qu’elle – si c’était bien Ombre Mystique qui était ici – parte. L’allée prendrait elle-même trop de temps.
 C’était un étrange retournement de parole, elle qui, quelques minutes plus tôt, la hélait de venir dans sa direction.[/center]
° CODAGE PAR DITA | EPICODE °

Désolé pour la qualité du gif, je trouvais qu’il pouvait plutôt bien convenir celui-là :v.

____________________
Présentation. ♪


Je t'aime ma grosse larve *Q*.


Merci, Ecu ! :3
Revenir en haut
Ombre Mystique
Clan du Vent

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2014
Messages: 216
Féminin
Rang: Lieutenante
Famille: Nada.
Âge (dans le rpg): 23 lunes
Site web: URL

MessagePosté le: Sam 14 Fév - 18:32 (2015)    Sujet du message: Un chien qui court, qui court se fera toujours avoir. Répondre en citant

UN CHIEN SE FERA TOUJOURS AVOIR.

feat. Aile de Velours  

[...]J'arriva enfin au pied de son arbre, mais je ne ralentis pas pour autant car je sentais le souffle chaud de la bête derrière moi
Je lança vaguement un regard en direction de la chatte qui l'avait aidé et reconnu la lieutenante du Clan du Tonnerre, Aile de Velours.
Cette dernière avait bondit sur le molosse et s'accrochait au dos de l'animal. Elle se battait vigoureusement face à lui mais celui-ci voulut l'écraser au sol mais elle esquiva au dernier moment ce qui lui coûta sa patte arrière écrasée par le poids du cabot. Le cri de douleur de ma sauveuse me figea stoppant net ma course folle.

La chatte blessée, chancelante tenta de refaire face à son ennemi. Ne pouvant rester là sans rien faire, ne pouvant rester là alors que cette chatte était prête à donner sa vie pour moi. Je retourna sur mes pas et donna un grand coup de griffe sur les pattes arrières afin de le faire détourner de sa cible. L'énorme chien pivota dans ma direction, la bave dégoulinante.

Aile de Velours s'écria : « Si tu es revenue, tu dois partir loin d’ici ! Va chercher des renforts ! »

Un éclair rageur passa devant mes yeux et lui rétorqua : « Ne crois pas que je vais te laisser mourir par ce minable cabot! Et que je vais t'abandonner à ton sort! C'est ça que tu veux? Mourir? Alors que ton clan a besoin de toi avec cette saison désastreuse?! Moi, en tout cas, je refuse! »

Et sur ces dernières paroles, je m'élança contre le chien, lui passa en dessous de son ventre et le lui lacéra.
Ce dernier fit volte-face et voulut claquer ses mâchoires féroces sur ma gorge. Je recula pour éviter sa morsure fatale mais pas suffisamment et ses crocs se referma sur mon épaule.
Une douleur cinglante explosa au niveau de cette dernière. Ne voulant pas périr de cette manière, je redoubla de force et ignora la douleur comme je l'avais appris lors de mes lunes passés parmi le clan sanguinaire.
Je réussi à me dégager de son étreinte et m'éloigna de quelques longueurs de queue de renard puis jeta un rapide coup d’œil sur la zone déchirée : Le sang coulait à flot et la blessure était enflée.

Je reporta mon attention sur le molosse et réfléchit à toute vitesse.

Aile de Velours n'était pas encore remise sur pied et je ne pouvais décidément pas le vaincre seule avec une blessure pareille à l'épaule.
Je fis alors ce qui me sembla le mieux pour en sortir au moins une de nous deux de cette affaire. Je bondis juste devant le molosse, lui griffa son museau et repartit en courant dans la direction opposée à celle d'Aile de Velours, afin de lui assurer un minimum de sécurité pour qu'elle se remette sur pied.

Peut-être que je pourrai réussir à le semer? Je suis assez rapide pour ça. Non, même en forme, je ne pourrai pas semer cet énorme bête alors avec une blessure sur l'épaule et ma vue commençant à se brouiller, cela serait impossible.

Le chien se rapprochait déjà, le bruit de ses pas se faisaient de plus en plus fort tandis que moi je faiblissais à vue d’œil.
Toujours animée par cette volonté de vivre et par l'excitation du combat coulant dans mes veines, je me retourna et rassembla mes forces pour bondir par dessus le cabot tout en essayant de faire volte-face pour lui assener un coup. Ce que je réussis à moitié : Je retomba au sol en roulant ce qui me causa une énorme douleur à mon épaule blessée m’arrachant une plainte aiguë et mon coup ne fut pas suffisamment fort pour causer un dommage important au chien.

Mais ce dernier fut déstabilisé par ce retournement de stratégie et j'en profita pour faire ce que je détestais le plus : fuir.

° CODAGE PAR DITA | EPICODE °


Tu peux imaginer la suite que tu veux : La mort du chien, les mouvements de mon perso -si tu veux, tu peux m'envoyer un MP pour mes mouvements-, le maître du chien qui arrive et qui récupère son vulgaire toutou, etc... Libre court à ton imagination!

____________________
Oh my God~



[flash width=550 height=330 loop=false flashvars= allowScriptAccess=always allowScriptAccess=always allowScriptAccess=always allowScriptAccess=always:6635cbab76]http://ahp.li/cd4720c17a5b670fc8c8.swf[/flash:6635cbab76]



Si tu tiens a la vie, ne m'approches pas.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:18 (2017)    Sujet du message: Un chien qui court, qui court se fera toujours avoir.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La Guerre des Clans. Index du Forum -> Les Terrains Neutres -> La prairie Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky